• Robert Johnson (1911-1938)

    Son enfance

    Robert Johnson serait né le 08 Mai 1911 à Hazlehurst dans le Mississipi. Sa mère Julia Dodds quitte son père Noah Johnson alors qu'il est encore nourrisson. Il mène alors une enfance nomade; balloté de champs en champs pendant la saison; là où sa mère pouvait travailler. Ces voyages permanents durent quelques saisons puis sa mère s'installe chez un certain Charles Spencer où elle vit avec Robert et sa soeur ainsi que la maitresse de Charles et ses enfants. Julia Dodds quitte rapidement la maison et laisse ses enfants habiter chez Charles.

    Robert y vivra jusqu'en 1918 environ, date à laquelle Charles commence à souffrir du fort caractère de Robert. Ce dernier quitte donc la maison pour une communauté cotonnière au nord de Memphis. Il se découvre une passion pour la musique pendant son séjour chez Charles. Il s'essaye tout d'abord à la guimbarde qu'il abandonne très rapidement au profit de l'harmonica qui deviendra son instrument principal. Il est à la fin de l'adolescence et commence à jouer de la guitare régulièrement. Il s'était même confectionné un support pour jouer de l'harmonica pendant qu'il s'accompagnait avec la guitare. C'est aussi la période à laquelle il quitte l'école à cause de ses problèmes de vue.

    Ses débuts en musique

    A cette époque il fréquente et reçoit les bons conseils de Willie Brown et de Charly Patton. Néanmoins, il se considère plus comme un paysan que comme un musicien et épouse une certaine Virginia Travis en Février 1929. Cette dernière tombe enceinte pendant l'été 1929. Son accouchement lui ôtera la vie, ainsi qu'au bébé, lors du printemps 1930; laissant Robert seul. Au cours de l'année 1931, Robert rencontre pour la première fois Son House.

    Ce dernier le ridiculise en lui disant que c'est un musicien catastrophique. "Tu fais fuir les gens quand tu joues" lui dit-il ! Il lui conseille de ne se consacrer qu'à l'harmonica et de laisser tomber la guitare. Suite à cet affront il quitte Robinsonville et retourne dans sa ville natale à Hazleburst. Il cherche à retrouver son père. Il rencontre Ike Zinnerman, qui devient son mentor et le prend sous son aile. Il épousera Calleta "Callie" Craft qui s'occupera d'organiser la vie de Robert pour qu'il puisse travailler la musique avec son mentor. Cet apprentissage durera deux ans.

    La légende du crossroad

    Robert retournera à Robinsonville et y rencontra une nouvelle fois Son House. Il fût littéralement abasourdi par les progrès du jeune Robert et reconnu que son talent était réel. C'est à cette époque que nait la légende du pacte avec le diable. Robert raconta à ses amis qu'il se perdit dans la campagne un soir, près de Clarksdale.

    Fatigué, il se serait assoupi avant d'être réveillé par une apparition qui aurait joué quelques notes avec sa guitare avant de disparaitre. A l'époque le vaudou est très présent dans ces contrées américaines et cette histoire de pacte avec le diable fait son effet. On raconte néanmoins que cette légende ne serait pas de lui mais d'un certain Tommy Johnson, qui prétendait aussi avoir vendu son âme au diable en échange de sa vélocité à la guitare...

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 6 Mars 2014 à 16:35

    je l'adore :))))

    2
    metissage
    Jeudi 6 Mars 2014 à 18:57

    yopppp electron  longue vie a ton blog et  et au salon i poto hoppp une fusee pr feter ca happy

    3
    sandrinex
    Samedi 2 Août 2014 à 21:35

    bonsoir a tous  je decouvre ce blog que je trouve magnifiquement fait bvoo et super mentalite de partage  ne changer jamais ceci  bisous

    4
    Mercredi 6 Août 2014 à 13:56

    ah ce Robert Johnson qui vous prend au coeur, aux tripes et à la tête !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :